03 novembre 2010

"Le bruit de la limace"

Je suis allée faire les boutiques à la recherche d’un hypothétique tableau rouge pour ma cuisine fraîchement repeinte. Sans succès...

J’ai décapsulé la dernière bière dans le frigo, je suis allée chercher des chips à la crevette et j’ai ouvert le paquet de bretzels. Que serait la bière sans les chips et les bretzels, je vous le demande ?

Juste après prise d’une infinie culpabilité, je me suis fait chauffer une soupe, jurant que ce serait mon dernier écart…

J’ai contemplé la peinture de la cuisine, fière de ce travail à deux, fière de ce projet enfin réalisé. Ca déborde à certains endroits ? Et alors, cette cuisine est à mon exacte image, différentes couleurs, des débordements ici et là. Ca me va.

J’ai appelé les copines, même pas fichu de rendre réponse pour ce repas-couscous. Je les ai engueulé. Marre de toujours devoir rappeler, de toujours décrocher mon téléphone pour prendre des nouvelles, marre de toujours tout organiser, sous le prétexte oh combien fallacieux que je suis la plus organisée !

Je me suis lancée dans l’organisation d’une fête surprise pour mon ami L. Envoyer les invitations, repartir les tâches, penser aux cadeaux.. C’est plus fort que moi, la recherche de la tribu à reformer…

J’ai lu et relu 15 fois mon CV, corrigé sur les conseils des uns et des autres. La première étape.

J’ai relu ma journée. Pas brillante, pas exaltante. Juste comme d’hab. Et c’est bien là le plus désolant…

Posté par Cloudy à 20:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur "Le bruit de la limace"

    On ne peut pas connaître que des journées exaltantes, non ? On ne considèrerait plus les bons moments comme tels s'ils devenaient routine...

    Posté par peebee, 04 novembre 2010 à 15:23 | | Répondre
  • La routine a parfois du bon, c'est rassurant... bon d'accord je te l'accorde parfois aussi lobotimisant et on aspire à autre chose
    a+

    Posté par Gren, 04 novembre 2010 à 19:11 | | Répondre
  • @ Peebee
    Non bien sûr que non.
    Néanmoins mes journées actuellement ont un arrière goût de difficile que je quitterai avec grand plaisir...
    @ Gren
    Ce n'est pas tant la routine qui m'exaspère que la violence ordinaire à laquelle je me trouve exposée en ce moment et qui me mine...

    Posté par Cloudy, 04 novembre 2010 à 19:49 | | Répondre
  • On n'est pas tous les jours sublimes... et on ne fait que ce qu'on peut.

    Je t'embrasse, prends attention à toi.

    Posté par Lulu, 05 novembre 2010 à 01:40 | | Répondre
  • @ Lulu
    Je sais bien...
    Des bizettes à toi )

    Posté par Cloudy, 05 novembre 2010 à 09:42 | | Répondre
  • Chaque journée doit-elle être "exaltante" pour valoir le coup ? Quand je lis l'exacte définition (http://www.cnrtl.fr/definition/exaltant) je me dis que la réponse est NON. Comment ferions-nous puisque nous ne contrôlons pas tous les éléments extérieurs à nous qui participent à notre quotidien ? Allons, Cloudy, stop à l'auto-dévalorisation. Vous avez accompli une chose qui vous tenait à coeur (la cuisine) et c'est déjà beaucoup. La preuve ? Moi, je n'ai pas le courage d'en faire autant

    Posté par Gicerilla, 07 novembre 2010 à 08:11 | | Répondre
  • @ Gicerilla
    Vous me ramenez souvent à l'exacte définition des mots et vous avez raison )
    N'hésitez pas à m'appeler pour votre cuisine

    Posté par Cloudy, 07 novembre 2010 à 09:30 | | Répondre
Nouveau commentaire